Cette question sur l’avenir de la vie en van est au premier regard plutôt surprenante. Pour y répondre de la façon la plus honnête, il faut d’abord savoir dans quel camp je suis aujourd’hui.

Suis-je sédentaire avec des envies de voyages en van ? Ou suis-je plutôt déjà occupé à vivre l’expérience de la vie en van à plein temps ? Tu vas comprendre pourquoi j’insiste sur ce point dès le postulat de cette question.

Evidemment je vais te donner mon avis sur mon ressentit par rapport à l’avenir de la vie en van mais j’ai pensé que pour l’écriture de cet article, je pourrais notamment faire parler ma communauté.

J’ai donc posé la question sur mes réseaux et voici quelques avis.

vivre en van aménagé

La vie en van, est-ce une bonne idée pour l’avenir ?

Pour Sébastien, qui vit à temps plein dans son T5, la vie en van a effectivement un bel avenir. A ce détail près, qu’il insiste sur la notion de la discrétion et du respect des uns et des autres. D’après lui, pour ceux qui pensent que tout leur est dû, les années à venir risque d’être difficiles.

Je partage assez bien ses propos. Je constate depuis plus de 4 ans maintenant qu’il y’a des changements majeurs s’agissant des comportements de ceux qui font le choix de vivre à temps plein dans leurs véhicules. J’y reviendrai en fin d’article.

Pour Léonor, la vie en van et les autres modes de vie alternatifs offrent une solution pour échapper à cette société très individualiste et hyper connectée. Elle souligne malgré tout une question pertinente : Si une partie de la population s’intéresse de plus en plus à ces modes de vies, nous qui sommes atypiques, avons-nous un avenir ?

J’ai trouvé cette question intéressante. Il est vrai que si de plus en plus de personnes adoptent ce mode de vie, les pouvoirs politiques vont devoir légiférer autrement s’agissant des possibilités octroyées aujourd’hui aux nomades.

Suis-je dans la légalité ?

Un exemple concret. Ici en Belgique, je n’ai jamais eu le moindre problème avec la police. Evidemment, je suis en ordre de tout (assurance, permis, contrôle technique etc …) Mais pour autant, suis-je dans la légalité par rapport à mon mode de vie ?

J’ai parfois entendu qu’il était interdit de dormir dans son véhicule en Belgique. Dois-je alors considérer ce que je vis actuellement comme une sorte de tolérance du moment ? C’est possible.

Qu’en sera-t-il si demain nous sommes des centaines à dormir dans nos vans ? Je me pose la question de façon probablement égoïste mais sous l’angle de la tranquillité. L’expression ‘’vivons caché pour être heureux’’, pourrait prendre un sens tout particulier dans les années à venir.

Wiss aborde la question de l’avenir en van sous un autre angle. Celui de la dépendance aux énergies fossiles. Pour lui, il faut impérativement trouver d’autres solutions d’énergies pour limiter les dégâts. Les prix des carburants d’aujourd’hui mais surtout de demain, risquent d’être un gros frein à la vie en van.

Je suis assez d’accord avec cet avis. En ce moment, je me pose la question des alternatives que j’ai par rapport à mon moteur. Je n’ai pas encore réellement tranché mais je sais qu’il existe des solutions. Kit de conversion pour rouler avec des huiles recyclées ? Bicarburation pour rouler avec du gaz ? Oui oui, c’est possible même avec un diesel … Changer de véhicule dans quelques années ?

Vivre en van, un habitat alternatif plus qu’un mode de voyage

Pour Sulivan, la vie dans un véhicule aménagé est un rêve en phase prochaine de réalisation. C’est d’après lui, une belle alternative pour réduire les dépenses du quotidien. Il me confiait vouloir vivre à l’année dans son van mais en restant dans son pays (la Belgique) afin de continuer à pouvoir exercer son métier.

J’aime assez bien cette vision. Comme tu le sais, pour moi, la vie en van, c’est réellement un mode de vie, plus qu’un mode de voyage. Même si, le plus beau des voyages, c’est celui que tu fais à l’intérieur de toi. J’y reviendrai d’ailleurs dans un prochain article.

Tu sais, moi je reste beaucoup en Belgique avec mon van car c’est véritablement l’habitat alternatif que j’ai choisi. Ça me permet de continuer d’exercer mon métier lorsque je le décide, de redécouvrir autrement mon pays mais surtout d’avoir une réflexion différente de mon impact sur la société.

La dépendance au pétrole lorsque tu vis en van

Je vais faire la transition avec l’avis de cet abonné. Pour lui, demain, la vie en van n’a plus réellement de sens. Vivre dans un véhicule, c’est continuer à dépendre du pétrole et des schémas financiers imposés par ces sociétés. Par contre, de son point de vue, la vie en van pourrait être un bon tremplin pour changer considérablement notre vision du monde. Il m’a écrit cette phrase que je te partage.

‘’La vie en van permet de voir le monde et voir du monde. Ces rencontres peuvent permettre d’apprendre de nouveaux savoirs utiles pour l’avenir’’

J’aime assez bien cette vision. Ça me fait penser à l’un de mes abonnés qui a oser sauter le pas l’année dernière pour vivre à temps plein dans son camion (poids-lourd). Aujourd’hui, il parcourt les éco-lieux de France afin de partager son savoir avec sa forge mobile. Je trouve que c’est assez passionnant d’ailleurs cette vision. Avec mon véhicule, je me déplace à la rencontre des autres afin d’enrichir mes connaissances grâce à la magie des échanges.

Pour être complet sur l’avis de cet abonné, je dois aussi te partager le reste de sa réflexion. Pour lui, l’état (la France), conscient de cette mode actuelle, risque de devenir de plus en plus restrictif.

Les pouvoirs politiques pourraient mettre des bâtons dans les roues de nos camions. C’est vrai que de ce côté-là, il existe de plus en plus de restrictions dans certains pays. France, Portugal, Espagne et j’en passe.

La vie en van, une génération de paumés

J’aime cette idée que nous soyons peut-être des paumées avec nos vans … mais attends, pour être honnête, je dois te partager la phrase complète du cheminent de la pensée de mon abonné.

‘’La vie en van est une très belle métaphore du rejet de notre génération vis-à-vis de la vie de nos parents. Nous sommes peut-être une génération de paumés en van, mais riche de voir me monde autrement’’.

La vie en van permet de donner du sens à notre vie ?

J’ai la chance depuis que je vis en van de rencontrer beaucoup de gens ici et là. Certains ont adoptés ce mode de vie et souvent une réflexion revient régulièrement. C’est le sens tout particulier qu’offre la vie en van par rapport à notre vie et l’impact que nous avons dans la société.

Arnaout me confiait justement qu’il a pris conscience de son impact environnementale en comparant ses habitudes de vie en maison par rapport à ses consommations en camping-car.  

15L par jour en camping-car contre 200L en maison (pour 2). Idem et même chose s’agissant de l’électricité. C’est d’ailleurs pour cela, que de son point de vue, la vie en van à de l’avenir. Beaucoup gens veulent sortir du cadre à un moment de leur vie. Les motivations peuvent être différentes évidemment mais un point central revient quand même malgré tout, c’est cette envie de donner un autre sens à notre vision de la vie face à cette société hyper consumériste.

En conclusion

Pour conclure cet article sur l’avenir de la vie en van, je dirais que dépendamment de tes aspirations, la vie en van peut avoir de l’avenir, ou pas d’ailleurs. Dans mon cas personnel, je pense que dans les années qui arrivent, je vais probablement me trouver un terrain pour y poser le van plusieurs mois par an.

Depuis que je vis en van, je suis continuellement en déplacement. Pour tout t’avouer, l’envie de pouvoir mettre mes mains dans la terre pour cultiver me démange de plus en plus. C’est pour ça que je suis assez d’accord avec l’avis que la vie en van est un parfait tremplin pour changer nos habitudes.

Je sais maintenant que je n’ai pas besoin d’avoir de l’eau à volonté. Qu’une réserve d’eau de pluie par exemple parait être tout à fait réaliste dans le cadre d’un futur projet d’autonomie. J’ai appris qu’une bonne installation solaire permet d’être autonome en électricité à toutes saisons de l’année. Mais surtout, j’ai appris que l’essentiel est à la portée de celui qui ose ouvrir les yeux et que le matériel n’est pas ce qui nous rend heureux.

Alors, de façon très personnel, je dirais que oui la vie en van à de l’avenir mais attention, celui qui pense qu’il pourra voyager librement en vivant d’amour et d’eau fraiche, risque de se planter !

Est-ce grave ? Non évidemment, c’est en se plantant que l’on pousse !

Et pour toi, c’est quoi l’avenir de la vie en van ?

pourquoi vivre en van ?

Panneaux solaires ?

Toilettes sèches lorsque tu vis en van

Ma chaîne YouTube


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *